Le front intérieur canadien

Le front intérieur canadien :

Réflexion de L.M. Montgomery sur la Première Guerre mondiale

Lucy Maud Montgomery, l’écrivaine célèbre du Canada atlantique, a écrit vingt-quatre livres de 1908 à 1942. Dans ses œuvres, se trouve le remarquable roman Anne la maison aux pignons verts (1908) qui raconte l’histoire d'une orpheline rousse qui trouve un foyer sur l'Île du Prince Edward.

Montgomery a également rédigé, tout au long de sa vie, un journal intime très détaillé ce qui donne un aperçu de l’esprit de cet auteur prolifique et qui révèle ses opinions bien arrêtées sur les actualités. La Première Guerre mondiale a éclaté au début de sa carrière d'écrivain, et ses journaux démontrent ses soucis, ses préoccupations et ses émotions au sujet de cette guerre dévastatrice. De son domicile à Leaskdale, en Ontario, où elle s’est installée après avoir déménagé de l'île de Prince Edward en 1911 pour devenir l'épouse de Ewan Macdonald, un ministre du culte presbytérien, cette lectrice avisée, a diligemment suivi attesté et noté les actualités de la guerre. Elle a aussi écrit le premier roman au Canada pour célébrer le front intérieur : Rilla d'Ingleside (1921). Les œuvres de fiction et les journaux intimes de Montgomery dépeignent la vie quotidienne, le travail traditionnel et renouvelé des femmes, la technologie qui a façonné les actualités de la guerre, une nouvelle compréhension de la politique mondiale et géographique ainsi que les pressions dévastatrices imposées aux hommes. Bien plus important encore, Montgomery souligne la bravoure et le courage des filles et des femmes qui à la maison tenait bon une face à une guerre lointaine

 

 

 


La Vie Continue...>